Ecoute IVG

Un lieu d’écoute bienveillant, anonyme et gratuit.
7j/7 de 9h à 22h.

Prix d’un appel local

IVG/Délais dépassés : la possibilité d’accoucher sous X

28 Oct, 21 | Réfléchir et choisir

En cas de dépassement des délais légaux pour réaliser une IVG, accoucher sous X peut s’avérer une possibilité.

« J’ai laissé filer le temps pour faire une IVG. Accoucher sous X ? Je me pose sincèrement la question. Je ne me sens pas capable d’accueillir moi-même un enfant aujourd’hui et cette grossesse me met vraiment en difficulté. C’est peut-être la meilleure alternative pour moi » s’interroge Mélissa (1).

Alors qu’il est établi par tous les gynécologues qu’au-delà de 12 semaines de grossesse « c’est plus traumatisant », il peut être utile pour la femme enceinte de savoir qu’elle peut décider d’accoucher de manière anonyme, c’est-à-dire sous X. Que ce soit dans un établissement public ou privé, conventionné ou non. « Aucune pièce d’identité ne m’a été demandée, et j’ai juste indiqué à l’équipe médicale que je voulais accoucher sous X » confie Sarah*. « J’ai néanmoins voulu lui donner un prénom, et l’hôpital s’est chargé de toutes les démarches ».

Lorsque l’enfant, qui vient de naître sous X, est remis au service de l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance), un procès-verbal est établi. Ce procès-verbal mentionne le consentement éventuel à l’adoption. Si la mère le souhaite, il contient aussi tous les renseignements concernant sa santé, les origines de l’enfant, les raisons et les circonstances de sa remise à l’ASE. L’enfant est alors déclaré pupille de l’État à titre provisoire, une tutelle spécifique destinée à protéger l’enfant. L’enfant est ensuite placé dans une pouponnière ou auprès d’une famille d’accueil pour cette période transitoire.

En effet, la mère peut, à tout moment, au cours des 2 mois qui suivent l’accouchement, revenir sur sa décision et reconnaître l’enfant qu’elle a mis au monde. Durant cette période transitoire, l’enfant n’est pas adoptable. « Pour moi, c’était clair, je menais à bien cette grossesse. Rien de plus. J’étais encore loin d’être stabilisée, à tout point de vue. J’ai préféré me résoudre à confier le bébé à l’adoption » se remémore Agnès*.

Face à une grossesse que vous ne pouvez assumer, choisir d’avoir recours à l’adoption peut être une alternative à l’avortement. L’adoption consiste à donner une famille à un enfant afin qu’il bénéficie des conditions essentielles à son plein épanouissement.
_________________________________
*Les prénoms ont été modifiés

 

Écoute IVG est composée d’une équipe pluridisciplinaire de bénévoles et de professionnels.
Écoute IVG propose un service gratuit, confidentiel et anonyme.
Écoute IVG est un lieu d’écoute bienveillant où toute femme confrontée à une grossesse imprévue ou difficile, ou ayant vécu une interruption volontaire de grossesse, peut dire en toute confiance ses désirs, ses craintes, ses blessures.
Écoute IVG s’adresse aussi à toute personne qui se sent concernée par un avortement futur ou passé (compagnons, proches).

Voir aussi

Share This