Coronavirus, grossesse et confinement : Florence, 29 ans

Coronavirus, grossesse et confinement : Florence, 29 ans

coronavirus grossesse confinementECOUTE IVG a recueilli le témoignage de Florence, 29 ans, enceinte de 8 mois. Elle nous a livré ses inquiétudes et ses conseils pour survivre au confinement lié au coronavirus.

La situation vous angoisse-t-elle ?

Je vis la fin de cette première grossesse de manière inattendue. La perspective de l’accouchement m’angoissait un peu : comment cela allait- il se passer, allais-je souffrir ? Est-ce que tout irait bien pour le bébé ?… Aujourd’hui, la peur s’est déplacée : peur d’être contaminés, mon bébé et moi, peur que mon compagnon soit interdit de m’accompagner, et donc d’être seule, et puis tous ces achats que je n’ai pas pu faire à cause des commerces fermés : pas de poussette et pas de bonnet pour le nouveau né… et bien d’autres choses que j’aurais aimé choisir. J’ai l’impression que le virus m’a volé ces dernières semaines de grossesse. Les informations anxiogènes qui circulent partout n’aident pas à ma sérénité.

Coronavirus grossesse confinement : Comment êtes-vous suivie médicalement ?

J’ai la chance de vivre une grossesse « normale », avec une sage-femme disponible que je peux appeler en cas d’inquiétude. J’ai dû annuler des rendez-vous non indispensables et les consultations se font à distance par vidéo. Il est important de poser toutes les questions, même celles qui semblent anodines. L’important est de trouver quelqu’un qui nous rassure ou nous oriente vers des examens complémentaires éventuels. Les médecins sont à l’écoute même si on les sent concentrés sur le sujet du coronavirus. J’ai un rendez-vous important avec mon gynécologue la semaine prochaine. J’irai en taxi en prenant les précautions nécessaires.

Quel est le rôle de votre conjoint ?

Dans ce confinement à deux, dans l’attente un peu fébrile de cet heureux événement, Geoffroy a un rôle essentiel : m’écouter et me rassurer. Il m’aide à verbaliser mes émotions changeantes, multiples et contradictoires et à prendre du recul sur les aspects matériels. Nous vivons cela à deux et c’est important, de manière encore plus soudée, je pense, qu’une fin de grossesse normale.

Coronavirus grossesse confinement : que faire enceinte et confinée ?

Enceinte et confinée, il est important de garder un rythme, de « structurer » ses journées, de « prendre l’air » en restant chez soi ! En s’épargnant les informations anxiogènes. Lire, visionner des films et lire de belles histoires… Téléphoner aux proches, se reposer, cuisiner sainement sont des antidotes à l’angoisse et à l’ennui. Et quelques sorties  indispensables en respectant les consignes de sécurité.