Grossesse et tabac : Une femme sur trois débute une grossesse alors qu’elle fume

Grossesse et tabac

Grossesse et tabacGrossesse et tabac : une femme sur trois débute une grossesse alors qu’elle fume.

Alors que certaines d’entre elles ignorent les méfaits de la cigarette, d’autres s’en alarment, ce qui apparaît comme un facteur de stress supplémentaire pour la femme enceinte.

Il est à noter que la consommation de tabac est souvent liée à la personnalité de chacune : tendance à prendre des risques, curiosité pour de nouvelles expériences, ou encore besoin de transgresser des règles, peuvent expliquer en partie un tabagisme récurrent.

En outre, il existe une vulnérabilité psychologique propre à l’adolescence qui explique pourquoi les addictions commencent souvent à cette période de la vie. Les jeunes qui fument deviennent ainsi beaucoup plus vite dépendants au tabac que les adultes. De même que les personnes sujettes à l’anxiété ou à la dépression sont davantage prises dans le cercle vicieux du tabac.

Grossesse et tabac : Quels sont les risques pour une femme enceinte ?

Selon les autorités de santé, le tabagisme fait courir des risques à la femme (altération de la fertilité, grossesse extra-utérine, fausse-couche et accouchement prématuré), sans parler de l’impact sur le bébé à naître (retard de croissance intra-utérin). Néanmoins, il est important de savoir que les incidences sur la santé sont principalement liées à la durée du tabagisme ainsi qu’au nombre de cigarettes fumées par jour.

Grossesse et tabac : Que faire si vous découvrez que vous êtes enceinte ?

Quelques mesures peuvent vous aider à améliorer votre hygiène de vie. Acquérir des bons réflexes en matière d’alimentation, de pratique sportive ou de rythme de vie suffit parfois à prévenir de nombreux problèmesN’hésitez pas à demander conseil et soutien à votre médecin.
L’initiative nationale #MoisSansTabac peut aussi vous aider.
Sachez en effet, qu’il peut parfois s’avérer plus facile de réguler une consommation de tabac au tout début d’une grossesse. Le climat hormonal du corps est bouleversé et l’appétence pour certaines odeurs comme pour certaines substances psycho-actives (dont la nicotine), peut chuter.

Enfin, une bonne estime de soi et la prise de conscience de ses fragilités permettra d’envisager un sevrage tabagique salutaire pour la santé en général.

Que faire si vous envisagez une IVG ?

Une prise en charge spécifique du tabagisme chez la femme enceinte est à prescrire en cas de recours à une IVG tant médicamenteuse que chirurgicale. Parlez-en à votre médecin afin d’éviter de cumuler tabac et hormones (antiprogestérones), facteur de risque et de complications cardiovasculaires (thrombose, spasme, etc.).

_______________
Ecoute IVG est un lieu d’écoute bienveillant où toute personne confrontée à une grossesse imprévue ou difficile, peut dire en toute confiance ses désirs et ses craintes.

Ouvert 7j/7 (9h à 22h), Ecoute IVG est un service gratuit.